"Le péché dit originel"

Titre : Le péché dit originel
Auteur : par Gérard-Henry Baudry
411 pages
Voir la fiche amazon

Je vais vous parler de deux livres sur le péché originel, l'un plutôt historique en sa description "Le péché dit originel" par Gérard-Henry Baudry édition Beauchesne et l' autre plus théologique "Le péché originel " du père André-Marie DUBARLE édition du CERF, ces deux livres nous permettent de reconstituer comment les traditions de l'église ont pensé et dit cette constatation,"les hommes chrétiens ou non n'agissent pas pour le bien des hommes et selon le désir de Dieu mais sont infectés de mal et de péchés." Le premier livre voit plus d'ou vient, chez Israël puis les premiers chrétiens, cette notion de péché qui se perpétue et entraîne les autres au péché. Et qui a amené la notion du péché originel cerné par St Augustin. L' autre , en partant de la Bible, fait le point sur toutes les notions de péché individuel et collectif pour faire la lumière sur la pensée juste sur le péché dans l'écriture. Cela amène dans l'un comme dans l' autre d'apprécier la mesure de cette conscience de péché. Et de réconcilier l' analyse de l'apparition du péché avec la conscience moderne de l'évolution des espèces et de l'apparition des hommes. En tout cas, en notre diocèse de LIMOGES, il est bon de faire le point, car le catéchisme ancien faisait pour la venue de Jésus sur terre comme première raison, d'ôter le péché originel, et du besoin du baptême des bébés le seul moyen qu'ils ne soient pas perdu pour le paradis car cela leur ôtait ce pêché mortel. Or une raison éclairée par ces livres peut être apaiser et mieux comprendre que Jésus est venu plus par amour de l'homme pour en faire un frère en éternité.

Mais allons plus finement dans l' analyse de ces livres:

Le premier livre de Gérard Henry Baudry "Le péché dit originel " est au départ plus critique sur la pertinence du terme et pense que la réflexion théologique de l'église est en pleine mutation, non sur le fait, mais sur sa description et discernement. Il va faire une analyse moins poussée que l'autre sur la notion de péché dans les écritures. Par contre il va faire une étude historique plus poussée sur tous les livres qui parlent de ce pêché premier dans la bible et les écrits qui n' ont pas été choisis au sein de la bible dit pseudépigraphe de l' ancien testament tel le livre d'Hénoch, l' Apocalypse grecque de Baruch etc. etc. où il décrit les mythes imaginés du début des hommes, c' est divers et truculent. Il va faire de même avec les Esséniens, avec Philon d'alexenderie et les écrits du début de l'église chrétienne y compris sur l'Iconographie .Cela décrit les origines de cette pensée qu'ont élaborée les hommes face à cette constatation; le mal est manifeste et nul n'y échappe.

Dans une deuxième partie il analysera le problème par thèmes avec des chapitres comme"les deux arbres du paradis," " La faute d'Eve" ou "Le penchant mauvais et péché originel " entre autres.

Il ne fait pas le point de la pensée actuelle, comme l' autre livre, mais l'inventaire des opinions qui ont amené vers celle de St Augustin et ses disciples, que nos catéchismes du début du siècle ont marqué si profondément, car il faisait de la venue du sauveur presque exclusivement pour enlever ce péché. Alors que le Concile Vatican 2 nous fait comprendre que Jésus est venu pour faire de nous des frères dans l'éternité, et de sa passion et souffrance le moyen choisi pour nous rétablir dans son intimité. Ce livre voit que les connaissances scientifiques actuelles mettent beaucoup de doute sur les descriptions du début de ce péché . Il appelle vu sa réalité incontestable à approfondir sa définition. Il est très intéressent pour connaître l' histoire de cette théologie et doctrine, il appelle lui même à réfléchir et avancer, ce que fait le second avec plus de recherche et pertinence.

Le livre du Père Dubarle est en deux parties ou deux livres assemblés en un volume. L' un "Le péché originel dans les écritures" va faire l' inventaire dans toute la bible des passages ou l' on parle du péché, avec pertinence et équilibre, de la Genèse jusqu'à St Paul. Il fait voir une théologie à la perspective plus équilibrée que celle issue de St Augustin. Faisant voit l' interrogation des auteurs sacrés face à ces questions: d' où vient le péché présent partout dans le monde ? Habitude transmise dès la naissance? ou par mode d'imitation?Où sont les responsabilités ? communautaires ?, individuelles? Devant Dieu, quelles sont les conséquences pour l' individu et sa descendance? Mort de l'âme seulement ? Ou début de la mort physique ? Quelle part a ce péché vis-à-vis de notre mort ? Est-ce dans le fait que nous sommes mortels comme une espèce animale que nous mourrons ou à cause de ce péché?mais a-t-on été immortel avec notre relation nouvelle à Dieu? Ou est ce dans la manière d' arriver et de la recevoir cette mort, révolte au lieu d'accomplissement ? La mort suite du péché, au lieu de rassasiement de jours, et repos final ?

A toutes ces interrogations ce livre nous dit ce qu'en pense la bible, c'est éclairant et apaisant.

Une deuxième partie nommée"Le péché originel perspective théologique" qui lui fait l' histoire des doctrines sur le péché, donc celui appelé originel, des écritures aux pères de l' églises en passant par St Augustin et St Thomas d'Aquin et les Conciles et les théologiens actuels, c'est très éclairant sur les recherches de définitions et de discernement de ses auteurs et maîtres sur le péché et nous voyons que l' église ne s' est jamais engagée à fermer une doctrine définitivement.

Cela permet de voir que l' opinion de l' église a évolué sur sa conscience de l' état exact de l' homme quand il découvre sa relation à Dieu au début de l' apparition des hommes. Est ce avec des personnes nommées Adam et Eve comme nous le dit certain mystique? ou est ce à un moment de l' évolution de l'espèce humaine à différent lieux à la fois ? Il parait sûr, que à un moment, Dieu a créé une relation avec l' homme et que par une influence extérieure d' ange rebel, avec plus ou moins de responsabilité personnelle,l'homme a affirmé son indépendance et coupé un lien avec Dieu qui l'a diminué dans sa dignité, lui a rendu le travail pour l'homme et l'accouchement pour la femme pénible et l' arrivée de sa mort comme un échec. Que Dieu n'a pas voulu ça définitivement et que il vient, lui-même, dans le monde pour retrouver une relation à l' a valu un tel acte d' amour de Dieu car notre destin est meilleurs puisque 'il nous ouvre l' éternité et la filiation avec Dieu, en ami et frère. Pour conclure il rappelle que le nouveau testament en Jésus parle du péché originel a travers la parabole de L' Ivraie semée par l' ennemi. L'ivraie est imbriquée dans le cœur de l' homme et dans tous les hommes, donc le tri, entre le bon grain et l'ivraie, se fera au jugement dernier seulement. En attendant le baptême permet pour les petits enfants que la grâce de la passion de Jésus rétablisse la plénitude de l' action de Dieu pour résister au mal, car c'est nos proches et la société qui nous apprennent par contagion et habitude ce mal quotidien. Et cette même grâce, en toute puissance, a agit en Marie lui permettant tout au long de sa vie de répondre oui à Dieu et non au mal, en perfection, grâce à la souffrance de la croix de son fils par anticipation. Soyons conscients de ce péché du monde, ou péché originel. Enfin à Pâques, puis chaque jour, renonçons au mal et démon. Ces livres nous éclairent bien sûr ce problème en espèrant dans les années à venir que l' église trouvera les mots pour mieux nous le dire. Pour ma part personnel je crois que un jours dans l'évolution de l'espèce humain un couple Adam et Ève ont reçu un super don ou grâce d'une âme immortel et en relation avec Dieu ou comme Marie Ils passeraient dans l'éternité mais tenté par le démon posèrent librement un péché d’orgueil  et ils commirent le péché originel et a leurs morts, nouvelles, ils allèrentr aux scheol séjours des morts, Le jours de la morts puis résurrection de Jésus, jésus est venue les libérés,leurs corps était sous la croix de la passion.Nous les retrouverons dans l'éternité....

Je rappelle ces deux livres que nous trouvons à la bibliothèque du centre de culture chrétienne."Le péché dit originel" du père Gérard Henry Baudry aux éditions Beauchene et le livre "Le péché originel" du père Dubarle OP aux éditions du Cerf. Bonne lecture et à bientôt.

Paul MANDONNAUD.

http%3A%2F%2Freflexions.mandonnaud.net%2Flivre-Le-peche-dit-originel.php