"Nos frères de Chine.Les communautés catholiques dans la Chine contemporaine", par Matteo Nicolini-Zani, moine de la communauté de Bose

Titre : Nos frères de Chine.Les communautés catholiques dans la Chine contemporaine
Auteur : Matteo Nicolini-Zani, moine de la communauté de Bose
152 pages
Voir la fiche amazon

Aujourd'hui j'ai lu pour vous un livre sur l'état religieux catholique d'un pays où beaucoup resteà faire dans l'évangélisation, mais où cela bouge beaucoup et vite: je veux dire la Chine. Son titre est "Nos frères de Chine.Les communautés catholiques dans la Chine contemporaine",par Matteo Nicolini-Zani,moine de la communauté de Bose,livre paru aux éditionsParole et Silence en 2010, 152 pages, environ 13 euros bien dépensés car livre passionnant et précieux de documents authentiques actuels. Quand on est chrétien fervent comme moi depuis 40 ans, on prie souvent pour ce pays et sa connaissance de Jésus, car c'est un immense pays continent d'un milliard de personnesà évangéliser. Il y a eu des approches avec les jésuites François Xavier, Matteo Ricci mais souvent vite des barrages des dirigeants et peu de hiérarchie locale, or cela bouge ence moment. Écoutons ce que dit de ce livre Daniel Salzgeber, puis je vous donnerai les titres des chapitres et le contenu qui donnent bien la pertinence du livre et ouvrent l' intérêt de le lire ; puis des extraits des paroles des évêques chinois actuels où l'on voit leur grand désir d' être unis à l'Église universelle catholique par la communion au pape, et ceci pour tous les évêques; et des chiffres sur la vie des catholiques. Commençons par la présentation du livre par Daniel Salzgeber:

"Selon la devise 'Nous ne pouvons plus nous permettre le luxe de notre ignorance sur la Chine' (W. Hirn), les ouvrages traitant principalement l’aspect économique de la Chine inondent les librairies. Il est réjouissant de constater que parmi ces nouvelles parutions se trouvent aussi des livres qui remédient à notre ignorance concernant la situation religieuse en Chine. A l’occasion du 400e anniversaire de la mort de Matteo Ricci (2010), plusieurs publications ont honoré ce jésuite, qui est sans doute un des plus grands missionnaires de l’histoire, et ont traité de l’approche spirituelle et scientifique des premiers missionnaires jésuites en Chine. Ici Matteo Nicolini-Zani, moine de la communauté de Bose et sinologue, veut mettre à jour nos connaissances de la situation réelle de l’Église catholique en Chine. Il veut dépasser ainsi les généralisations simplistes, voire les stéréotypes qui circulent concernant sa situation (p. ex. celui d’une division rigide entre «catholiques patriotes» et «catholiques clandestins» ou pire, celui de deux Églises dont l’une est décrite comme «schismatique»). L’auteur retrace les principaux faits historiques de ces soixante dernières années qui ont conduit l’Église de Chine à sa situation d’aujourd’hui. Il expose les problèmes actuels et dessine les défis de demain en regardant son avenir dans la nouvelle société culturelle, politique et économique chinoise. L’appendice, avec un choix de paroles et de comptes rendus de quelques figures de l’épiscopat chinois qui témoignent de sa fidélité au Christ et de sa communion avec l’Église universelle, et la présentation des sources d’information qui nous permettent de suivre de loin la vie de cette Eglise locale, complètent cette présentation synthétique. L’ouvrage donne un excellent aperçu pour lire et comprendre la réalité multiforme et complexe de l’Église en Chine, même s’il reste parfois - vu sa brièveté - trop sommaire. Le lecteur intéressé y trouvera par contre une multitude de références (comme le titre original est en italien, les sources sont majoritairement dans cette langue) qui lui permettra d’approfondir les thèmes abordés dans ce livre."fin de citation de cette présentation écrite par Daniel Salzgeber fait dans la revueChoisir, en mars 2011. Après l'introduction 1)Au-delà des stéréotypes. Une seule Église,deux tendances:la division entre les communautés, Les communautés officielles les communautés non officielles Un tableau plus nuancé Trois patriarches de l'Église chinoise 2) Un passé qui pèse. La politique religieuse du parti communiste chinois et du gouvernement de la république populaire Les «trois autonomies»,la fondation de l'APCC et l'ordination"autonome et indépendante" des évêques Les événements des années quatre-vingts 3)En regardant l'avenir. Les problèmes et les défis"ad intra" Réconciliation interne entre les communautés Formation des prêtres et des religieuses Les problème et les défis"ad extra" Rapport avec le pouvoir et nomination des évêques L'évangélisation dans le contexte de la société chinoise contemporaine, Rapports diplomatiques entre le Saint Siège et la République populaire chinoise Conclusion, enfin Appendices : Paroles et gestes de fidélité,communion et réconciliation des évêques chinois;8 témoignages je vous en donne un: «…Demain quand les archives seront ouvertes, vous vous rendrez compte de la grandeur de l’Église en Chine.(...)Permettez-moi d'en citer un simple exemple, modeste dans sa simplicité, mais grand par sa valeur. Un jour nous avons reçu (au Vatican) une enveloppe venant d'une paroisse, avec à l’intérieur une somme d'argent, toute petite, environ vingt dollars. Il s'agissait d'une paroisse,une communauté qui envoyait le denier du culte au Saint-Père. Le calcul était fait de manière simple : telle somme pour une année, telle pour tel nombre d'année. Total: vingt dollars. Et la somme d'argent était accompagnée d'une petite pierre, une petite jade qui renfermait un minuscule insecte. Je suis resté surpris devant un tel cadeau et au moment de lire le petit mot qui l'accompagnait, j'ai refermé la lettre. Elle était adressée au Saint-Père et disait: «Saint-Père, cet insecte est resté intact pendant des siècles. Notre foi en vous est elle aussi restée intacte et intègre.» Et un autrede Joseph Han Zhihai, évêque de Lanzhou: "Ces vingt dernières années, nous avons observé avec soin les nombreux efforts faits par le pape Jean-Paul II pour mieux comprendre la situation de l’Église catholique chinoise. Nous nous sommes sentis fortifiés et réconfortés par ses paroles encourageantes. Plus tard, on nous a dit que quelques évêques officiels, nommés par le gouvernement chinois, avaient été légitimés et nommés par le Saint-Père, sur leur demande et après que cette requête a été vérifiée et approuvée(...). Mais ces dernières années beaucoup de choses ont changé. Je me sens très réconforté maintenant que je sais que la grande majorité de nos évêques, prêtres et fidèles sont unis dans la même foi et unis autour du pape." Enfin le livre se termine par une vue d'ensembleà travers des données statistiques. Sortons quelques chiffres: 1 milliard de Chinois, 12 millions de catholiques dont 100 évêques, 3000 prêtres, 4750 sœurs, 610 séminariste majeurs et 550 mineurs, 13000 baptêmes en 2008. Voilà un panorama de l'Église en Chine qui donne espoir et nous pousse dans l'engagement missionnaire selon nos capacités personnelles. Je vous rappelle le titre:"Nos frères de Chine.Les communautés catholiques dans la Chine contemporaine"

par Matteo Nicolini-Zani, éditions Parole et Silence. Bonne lecture! Paul Mandonnaud

http%3A%2F%2Freflexions.mandonnaud.net%2Flivre-Nos-fr%25C3%25A8res-de-Chine.php