livre politique de Joseph wresinski

Refuser la misère… Une pensée politique née de l’action, Par Joseph Wresinski vendredi 9 janvier 2009

Extrait

Comment lutter contre le mal absolu que représente la misère? De cet ensemble de textes prononcées en diverses occasions par le père Joseph Wresinski devant les institutions nationales ou internationales, quelques extraits: "La violence faite aux pauvres". (1968 - revue Igloos-QUART Monde)

"Seul est misérable l’homme qui se trouve écrasé sous le poids de la violence de ses semblables. Il est celui sur qui s’acharne le mépris ou l’indifférence, contre lesquels il ne peut se défendre"…

…" La violence du mépris et de l’indifférence crée la misère, car elle conduit inexorablement à l’exclusion, au rejet d’un homme par un autre"…

…"La privation constante de cette communion avec autrui, qui éclaire et sécurise toute vie, condamne son intelligence à l’obscurité, enserre son coeur dans l’inquiétude, l’angoisse et la méfiance, et détruit son âme"…

…"Le bidonville aurait pu être le lieu de passage d’un peuple de malheureux vers une cité plus juste. Au nom d’un ordre social, nous en avons fait un enfer, rendant leur vie infernale sous prétexte d’empêcher les familles de s’y accrocher. Notre hâte d’imposer un ordre nous fait oublier l’homme"…

Refuser la misère…Une pensée politique née de l’action, par Joseph Wresinski

Comment lutter contre le mal absolu que représente la misère? Extraits de cet ensemble de textes prononcés en diverses occasions par le père Joseph Wresinski devant les institutions nationales ou internationales.

Oui, nous trouvons, dans ce livre écrit par le Père Wresinski dans les dix dernières années de sa vie, le fond de sa pensée. Avec son style bien à lui, d'abord il avance des principes connus et généraux, souvent "les droits de l'homme", puis il puise dans son immense expérience du vécu réel des plus pauvres, avec leurs vues sur leur vie, des expériences de vie avec les raisons internes de leurs actions, et la description des échecs vécus malgré tout. De ces faits il déduit des actions politiques, humanitaires et d'engagement avec toujours la proposition d'une écoute, de la participation des plus pauvres à toute action contre la misère.

En vérité ce livre est composé de 16 interventions dans des instances comme le Bureau International du Travail, la Sorbonne, la Communauté de l'Arche de Lanza del Vasto, le Congrès international de l'enfance du quart monde à l'Unesco etc., entre 1980 et 1986.

A la fin de sa vie son expérience unique du vécu des plus pauvres de France mais aussi du monde est reconnue et recherchée, car il rencontre depuis 30 ans ces plus pauvres, et son originalité historique de faire des plus pauvres des partenaires à écouter et auprès desquels une expérience des atteintes aux droits de l'homme est à prendre en compte, fait qu'il fut très demandé.

Le mouvement avait soit gardé ses notes, soit enregistré ses dires, et à la maison Wresinski, à Baillet, un travail de rassemblement de ses écrits a été fait. Ce livre ne contient que les parole du Père Joseph, or elles ont gardé une telle actualité sur les faits, qu'on les dirait écrites hier matin !!!

Du coup ce livre "Refuser la misère. Une pensée politique née de l'action", de Joseph Wresinski , éditions du Cerf et éditions Quart-monde, 282 pages, 22 euros, fait le tour de tous les aspects de la vie des plus pauvres : éducation, enfance, travail, santé, placement etc., et donne des idées et méthodes d'action politique pourvaincre la misère.

Il est passionnant à lire, avec de courts chapitres, et me paraît être le livre le plus essentiel pour comprendre le mouvement ATD Quart monde et son projet de société vraiment démocratique.

Paul Mandonnaud

http%3A%2F%2Freflexions.mandonnaud.net%2Freflexion-refuser-la-misere-de-wresinski.php