Ue vraie verte

Chere lucienne Angelo,

Ta foi et ton prenom qui veut dire lumiére fut pour nous tous un guide et ton engagement, aux côté de ton époux,pour une vie meilleure sur cette terre, dans le respect de celle-ci. avait comme moi, des bases solides que notre églises ici priante nous donnaient sans que cela se sache beaucoup, ainssi le pape Jean-Paul II nous disait deja, fin de l’année 1989: L’exploitation désordonnée des ressources de la Terre engendre l’insécurité, nourrit l’égoïsme collectif et peut déboucher sur des conflits. Les menaces qui pèsent sur la vie terrestre deviennent de plus en plus concrètes: nos contemporains. S’il s’entête à saccager la Terre, l’homme risque de disparaître.Si l’homme n’est pas en paix avec Dieu, la Terre entière souffre. Si les ressources terrestres sont dévastées et la nature mise à sac, c’est parce que l’homme se conduit en conquérant sans scrupules, prêt à tout faire pour des profits faciles. Les progrès techniques ont séparé l’homme de la Nature, la transformant en matière à exploiter. Aujourd’hui, nous devons apprendre à nous sentir solidaires de la création et non pas extérieurs à elle. L’homme doit vivre avec elle dans une sorte de fraternité responsable. S’il ne respecte pas sa soeur la Terre, comme une part de lui-même, l’homme disparaîtra. Le temps presse...

.Voilà l'engagement que tu as prie, et tes convictions ont été renforcé par Le pape Benoît XVI qui appelle à combattre la « dégradation de l’environnement » qui menace particulièrement « l’existence des pauvres de la terre ». Le pape voit dans la création un « grand don de Dieu exposé à de sérieux risques par les choix et les styles de vie qui peuvent la dégrader ».Or, « la dégradation de l’environnement rend en particulier insoutenable l’existence des pauvres de la terre » ,

». Enfin tu fus renforcé dans tes conviction ses derniers jours par ces paroles de Benoit XVI Le Vendredi 23 octobre 2009 sur ;«Les chrétiens sont appelés à s'unir pour offrir au monde un témoignage crédible quant à la responsabilité de sauvegarder la création et de collaborer, autant que possible, pour assurer que notre terre puisse conserver intacte ce que Dieu lui a donné: grandeur, beauté, générosité».«La solution des crises écologiques de notre époque» demande nécessairement un changement profond «de la part de nos contemporains»,«les problèmes urgents qui concernent le soin et la protection de l'environnement», en touchant d'importantes questions politiques, économiques, techniques et scientifiques, sont toutefois «essentiellement de nature éthique». En citant l'encyclique Caritas in veritate, Benoît XVI a rappelé que la nature «est une priorité pour tous» et comme fondement de notre vie, elle doit être utilisée «de manière responsable» et «avec respect». Une connaissance du progrès «purement économique et technologique» provoquera inévitablement «des conséquences négatives» pour les individus, les peuples et la création. Pour le Saint-Père, un développement humain authentique appelle à une justice entre les générations et à la solidarité avec les hommes et les femmes du futur, qui ont eux aussi le droit de jouir des biens que la création, comme Dieu l'a voulu, répand en abondance pour tous.

Voilà se que tu as voullu temoigné dans tes engagement et manifestation ou tu étais toujours fidels, Le créateur ne peut que te recevoir avec Joie en son royaume ou il t'as préparé une deumeure fruit de tes luttes, a ton exemple nous aussi nous allons marcher, merci pou ta vie,la lumiére de tes yeux, ton exemple, et a bientôt dans l'éternité,

http%3A%2F%2Freflexions.mandonnaud.net%2Freflexion-un-engagement-ecologique-et-humain.php