Mystère joyeux 2 : La visitation

LUC 1,39-56
Dans ce même temps, Marie se leva, et s'en alla en hâte vers les montagnes, dans une ville de Juda.
1.40 Elle entra dans la maison de Zacharie, et salua Élisabeth.
1.41 Dès qu'Élisabeth entendit la salutation de Marie, son enfant tressaillit dans son sein, et elle fut remplie du Saint Esprit.
1.42 Elle s'écria d'une voix forte: Tu es bénie entre les femmes, et le fruit de ton sein est béni.
1.43 Comment m'est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne auprès de moi?
1.44 Car voici, aussitôt que la voix de ta salutation a frappé mon oreille, l'enfant a tressailli d'allégresse dans mon sein.
1.45 Heureuse celle qui a cru, parce que les choses qui lui ont été dites de la part du Seigneur auront leur accomplissement.
1.46 Et Marie dit: Mon âme exalte le Seigneur,
1.47 Et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur,
1.48 Parce qu'il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante. Car voici, désormais toutes les générations me diront bienheureuse,
1.49 Parce que le Tout Puissant a fait pour moi de grandes choses. Son nom est saint,
1.50 Et sa miséricorde s'étend d'âge en âge Sur ceux qui le craignent.
1.51 Il a déployé la force de son bras; Il a dispersé ceux qui avaient dans le coeur des pensées orgueilleuses.
1.52 Il a renversé les puissants de leurs trônes, Et il a élevé les humbles.
1.53 Il a rassasié de biens les affamés, Et il a renvoyé les riches à vide.
1.54 Il a secouru Israël, son serviteur, Et il s'est souvenu de sa miséricorde, -
1.55 Comme il l'avait dit à nos pères, -Envers Abraham et sa postérité pour toujours.
1.56 Marie demeura avec Élisabeth environ trois mois. Puis elle retourna chez elle.
1.57 Le temps où Élisabeth devait accoucher arriva, et elle enfanta un fils.
1.58 Ses voisins et ses parents apprirent que le Seigneur avait fait éclater envers elle sa miséricorde, et ils se réjouirent avec elle.
1.59 Le huitième jour, ils vinrent pour circoncire l'enfant, et ils l'appelaient Zacharie, du nom de son père.
1.60 Mais sa mère prit la parole, et dit: Non, il sera appelé Jean.
1.61 Ils lui dirent: Il n'y a dans ta parenté personne qui soit appelé de ce nom.
1.62 Et ils firent des signes à son père pour savoir comment il voulait qu'on l'appelle.
1.63 Zacharie demanda des tablettes, et il écrivit: Jean est son nom. Et tous furent dans l'étonnement.
1.64 Au même instant, sa bouche s'ouvrit, sa langue se délia, et il parlait, bénissant Dieu.
1.65 La crainte s'empara de tous les habitants d'alentour, et, dans toutes les montagnes de la Judée, on s'entretenait de toutes ces choses.
1.66 Tous ceux qui les apprirent les gardèrent dans leur coeur, en disant: Que sera donc cet enfant? Et la main du Seigneur était avec lui.
1.67 Zacharie, son père, fut rempli du Saint Esprit, et il prophétisa, en ces mots:
1.68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, De ce qu'il a visité et racheté son peuple,
1.69 Et nous a suscité un puissant Sauveur Dans la maison de David, son serviteur,
1.70 Comme il l'avait annoncé par la bouche de ses saints prophètes des temps anciens, -
1.71 Un Sauveur qui nous délivre de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent!
1.72 C'est ainsi qu'il manifeste sa miséricorde envers nos pères, Et se souvient de sa sainte alliance,
1.73 Selon le serment par lequel il avait juré à Abraham, notre père,
1.74 De nous permettre, après que nous serions délivrés de la main de nos ennemis, De le servir sans crainte,
1.75 En marchant devant lui dans la sainteté et dans la justice tous les jours de notre vie.
1.76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très Haut; Car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer ses voies,
1.77 Afin de donner à son peuple la connaissance du salut Par le pardon de ses péchés,
1.78 Grâce aux entrailles de la miséricorde de notre Dieu, En vertu de laquelle le soleil levant nous a visités d'en haut,
1.79 Pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort, Pour diriger nos pas dans le chemin de la paix.
1.80 Or, l'enfant croissait, et se fortifiait en esprit. Et il demeura dans les déserts, jusqu'au jour où il se présenta devant Israël.
Luc 2
2.1 En ce temps-là parut un édit de César Auguste, ordonnant un recensement de toute la terre.

C'est une note d'exultation qui marque la scène de la rencontre avec Élisabeth, où la voix de Marie et la présence du Christ en son sein font que Jean « tressaille d'allégresse » (cf. Lc1,44).

Jean Paul II

Attentive aux informations qu'elle apprend de l'ange Gabriel," Élisabeth malgré son âge attend un enfant par la puissance de Dieu".Marie se décide, avec l'autorisation de Joseph, à faire le voyage pour aller la voir, l'aider et lui apporter la bonne nouvelle: Elle attend le Messie. Marie nous apprend que recevoir Dieu, c'est le plus important avant de rencontrer les autres. J'imagine Marie en voyage avec le Christ en elle. Voilà la vie spirituelle. Ce n'est peut être pas sensible au départ pour Marie. Peut-être pas plus que pour nous avec Jésus Eucharistie, mais il dépend de nous d'être attentif, de dialoguer avec Dieu, de rendre grâce, de lui donner nos yeux, nos mains et nos pieds pour qu'il agisse dans le monde. C'est ce que fait l'Esprit et le coeur de Marie avec Jésus en elle. Ainsi, arrivée prés d'Élisabeth, avant même de lui avoir dit bonjour, le verbe de Dieu en son sein, sait qu'Élisabeth et son enfant sont la et quant Marie lui dit sa salutation, le verbe de Dieu Jésus envoie l'Esprit Saint à Jean Baptiste en son sein. Voila le premier baptême de l'Esprit (cher aux charismatique et aux protestants) qui fait crier de joie et de foi Élisabeth. Quelle merveille! Quel preuve de la vie des les premiers jours dans le ventre d'une mére, deja avec le pére et l'esprit saint il agit dans l'abandon du debut de la vie. quel discernement pour Élisabeth. Quelle habitude de Dieu et de son Esprit pour que de la joie de son fils elle perçoive l'arrivées de l'Esprit Saint et conclut au messie Seigneur pour l'enfant de marie, la présence du Dieu vivant, du Seigneur. Et c'est le magnificat, qui signifie combien Marie connaît les Saintes Écritures. Combien sa méditation humble et en même temps courageuse ennoblie dans la vérité tout les humbles de la terre. Elle se livre, dans ses relations avec Dieu, avec beaucoup de clarté, de vérité et presque d'impudeur pour glorifier Dieu. C'est  révolutionnaire contre les riches et pour les pauvres. Et Marie sert. Puis Marie laisse la famille avant la naissance pour respecter la pudeur, l'intimité de l'événement . Permettre à Zacharie de prendre sa place, lui le muet qui va dire le nom de son fils"JEAN" la fierté d ' Israël et avec le Bénédictus prophétisé la fidélité de Dieu pour son Église jusqu'à la fin du monde. Marie remonte à Nazareth pour préparer avec  bonheur la naissance de son Fils, avec Joseph, en famille. La, à Nazareth, comme tout le monde prés des cousins et cousines ses frères. Mais le Père a prévu autrement. Déjà, l'étoile attire les mages et l'empereur Romain est curieux du nombre de ses citoyens. C'est la main de DIEU qui organise les coeurs et les astres. Durant ce mystère, prions pour savoir écouter les événements pour ne pas passer à coté d'une visite. Pour leur porter DIEU comme Marie à Élisabeth et Jean Baptiste. Et comme Marie acceptons des plus pauvres qu'il nous révèle à nous même, notre vie avec Dieu et notre vocation pour l'accomplissement de son Royaume.

Paul Mandonnaud et dominique Pillet

http%3A%2F%2Freflexions.mandonnaud.net%2Frosaire-joyeux-visitation.php