Liturgie du 18 juin 2017

Changer de jour :

Pour Mémoir aussi DIMANCHE 18 JUIN 2017 11eme du temps ordinaire

St Matthieu 9,36 à 10,8
(Exode 19,2-6a Ps 99 Romains 5,6-11 )

9,36 Voyant les foules, il eut pitié d'elles parce qu'elles étaient fatiguées et abattues comme des brebis sans berger.
37 Il dit alors à ses disciples : « La moisson est abondante, et les ouvriers sont peu nombreux. 38 Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson. »
10,01 Alors Jésus appela ses douze disciples et leur donna le pouvoir d'expulser les esprits mauvais et de guérir toute maladie et toute infirmité.
02 Voici les noms des douze Apôtres : le premier, Simon, appelé Pierre ; André son frère ; Jacques, fils de Zébédée, et Jean son frère ;
03 Philippe et Barthélemy ; Thomas et Matthieu le publicain ; Jacques, fils d'Alphée, et Thaddée ;
04 Simon le Zélote et Judas Iscariote, celui-là même qui le livra.
05 Ces douze, Jésus les envoya en mission avec les instructions suivantes : « N'allez pas chez les païens et n'entrez dans aucune ville des Samaritains.
06 Allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d'Israël.
07 Sur votre route, proclamez que le Royaume des cieux est tout proche. 08 Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement._Matthieu.

 Jésus voit beaucoup de travail pour ce pour quoi il est venue et pour lequel il a former ses disciples. Il leurs a même donnez pouvoir de guérir et libéré du démon en plus de l' annonce, Et qu 'est ce qui fait??? Il dit arrêter, mettez vous à genoux et prions le Père pour cette moisson pour plus de moissonneur!!! Mais il ne peuvent pas sortir de terre de suite?? Jésus est toujours étonnant il veut nous dires que le vraies travailles c' est Dieu qu 'il le fait et qu 'il faut être dans sa main avent tout action. Prier le Père de donner des missionnaires, pour que nous déjà nous soyons à la hauteur et pour l' avenir_Mandonnaud Paul de Limoges.

groupe valdés

Jésus a pitié des foules, « fatiguées et abattues comme des brebis sans berger.» C’est d’abord pour combler ce manque cruel que Jésus vient. Plutôt que de nous interroger plus ou moins savamment sur le Mystère de l’Incarnation, regardons plutôt comment Jésus débute sa mission et quels objectifs poursuit-il : il est venu pour devenir le berger des hommes, pour donner une orientation précise dans leurs vies, pour les accompagner de son amour. Celui qui choisit de le suivre reprendra espoir, ne se perdra pas, saura où il va. Le chemin sera parfois rude, mais passer les épreuves, guidé par le Christ, n’est plus source de désespoir mais au contraire d’une espérance joyeuse et qui rejaillit sur les autres.
Nous-mêmes, à sa suite, devenons progressivement ces ouvriers dont il a tant besoin pour sa moisson, et en nous-mêmes déjà se concrétise la prière qu’il nous demande.
Certes, il faut aussi prier pour que des missionnaires, femmes ou hommes, acceptent de quitter leurs familles et leurs pays, voire leur culture, pour aller moissonner en terres inconnues : l’annonce de la bonne nouvelle est encore à faire en tant d’endroits et tant de peuples !
Mais il faut aussi prier pour que nous-mêmes, simples laïcs chrétiens, devenions pour nos frères ces porteurs d’espérance dont ils ont tant besoin. Pour cela, pas besoin de faire de grands sermons ou de se mettre sur un piédestal : simplement, être là auprès de nos frères, attentifs à leurs besoins et leurs soucis, toujours disposés à leur rendre service et à les aider.
« Seigneur, fais-nous devenir un peu plus chaque jour ouvriers de ta moisson. »
_________________
Eric et paul

DIMANCHE 18 JUIN 2017 Solennité du Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ

St JEAN 6,51-58
(Deutéronome 8,2...16a Ps 147 1 Corinthiens 10,16-17 )

51 Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c'est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie. »
52 Les Juifs discutaient entre eux : « Comment cet homme-là peut-il nous donner sa chair à manger ? »
53 Jésus leur dit alors : « Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n'aurez pas la vie en vous.
54 Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
55 En effet, ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson.
56 Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi je demeure en lui.
57 De même que le Père, qui est vivant, m'a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même aussi celui qui me mangera vivra par moi. 58 Tel est le pain qui descend du ciel : il n'est pas comme celui que vos pères ont mangé. Eux, ils sont morts ; celui qui mange ce pain vivra éternellement. »_Jean.

L'intelligence et l'amour reçu de se mystère du corps et sang de Jésus est donné que si d'abords nous donnons notre foi en Jésus et ses paroles, foi de égale du Père pour Jésus, confiance en ses paroles de vie éternelle. Alors nos rencontres avec l'eucharistie serons des rencontres d'amoureux, et nous recevrons son amour et sa Paix.
Participer à l'Eucharistie en communiant, c'est être de la chaire de Dieu, c'est rentrer dans la promesse de l'éternité. Ceci avec foi et respect en le recevant et si on ne peut par désir si on ne peut physiquement assister à une messe._Mandonnaud Paul de Limoges.


http%3A%2F%2Freflexions.mandonnaud.net%2Fliturgie-18-06-2017.php