Mystère joyeux 1 : L'annociation

LUC 1,26-38
Au sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, auprès d'une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie.
L'ange entra chez elle, et dit: Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi.
Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation.
L'ange lui dit: Ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce devant Dieu.
Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus.
Il sera grand et sera appelé Fils du Très Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père.
Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n'aura point de fin.
Marie dit à l'ange: Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme?
L'ange lui répondit: Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu.
Voici, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils en sa vieillesse, et celle qui était appelée stérile est dans son sixième mois.
Car rien n'est impossible à Dieu.
Marie dit: Je suis la servante du Seigneur; qu'il me soit fait selon ta parole! Et l'ange la quitta.

Le premier cycle, celui des “mystères joyeux”, est effectivement caractérisé par la joie qui rayonne de l'événement de l'Incarnation Cela est évident dès l'Annonciation où le salut de l'Ange Gabriel à la Vierge de Nazareth rappelle l'invitation à la joie messianique: « Réjouis-toi, Marie ». Toute l'histoire du salut, bien plus en un sens, l'histoire même du monde, aboutit à cette annonce. En effet, si le dessein du Père est de récapituler toutes choses dans le Christ (cf. Ep 1,10), c'est l'univers entier qui, d'une certaine manière, est touché par la faveur divine avec laquelle le Père se penche sur Marie pour qu'elle devienne la Mère de son Fils. À son tour, toute l'humanité se trouve comme contenue dans le fiat par lequel elle correspond avec promptitude à la volonté de Dieu.

Jean Paul II

Ce qui est magnifique dans l'annonciation, c'est le retournement de vocation de Marie . "Car rien n'est impossible à Dieu ." Marie s'était consacrée à Dieu comme vierge à vie au Temple de Jérusalem dans son enfance . Son amour de Dieu ,exclusif lui avait fait renoncer a être la mère du messie, qui dans la tradition juive , était l'espoir de tous les couples de jeunes mariés , avoir dans leur fils le messie .Cependant , les textes parlaient " Une vierge concevra..." cela devait pour Marie éveiller un espoir . De plus , comme les ordres n'existaient pas , la vocation de Joseph ? manuel et homme de Dieu consacré, permettait une aide matérielle et mutuelle en étant tout à Dieu. Marie voyait ainsi sa vie partagée entre la prière et le service de Joseph dans la vie courante. Regardons comme il est important d'avoir , comme Marie, des habitudes avec Dieu , des habitudes cachées de prière prolongée. Ainsi l'ange Gabriel peut venir et révéler à Marie que sa foi simple et droite dans la nuit et l'abandon , est pour Dieu "Plein de Grâce" , souvent insensible . Marie est étonnée . Elle devait beaucoup désirer le Messie . Pour une femme d'Israël , amour et désir puissant , qui faisait la honte d'être stérile, pure de tout retour sur soi pour Marie , son voeu ne lui permettait pas . "Comment cela se peut-il....je ne connais pas d'homme?" Eh oui ! Rien n'est impossible à Dieu. Elle aura pour époux l' Esprit-saint , pour fils le Verbe de Dieu , le fils éternel du Père , son Père . Et toute sa vie sera fidèle à cet unique époux,"L' Esprit Saint", vierge à vie, première des consacrées. Elle l'humble servante reçoit tout Dieu en son sein . Elle est en Dieu dans sa création et Dieu est en elle . L' Éternel en son fils bien aimé , celui dont le trône fait plus de 14 milliards d'années lumière , de dimension en expansion vu de l'intérieur, va venir en Marie (s'anéantir) dans un minuscule ovule pour prendre chair. L'infini envoie son fils s'anéantir dans une cellule et du même coup sera solidaire et présent dans tous les ovules fécondés ... Car Marie a dit "Oui" au Dieu unique , au seul vrai Dieu et a cru que "Rien ne lui était impossible." Elle accepte , devant l'homme, Joseph de perde la face , de changer de vocation. Elle va avoir un fils, elle va mettre en cause l'honneur de Joseph et les "qu'en dira t on" de Nazareth et Bethléem mais elle laisse à Dieu le soin d'arranger tout, dans la foi . Et Dieu prendra du temps. Il faut que Joseph s'en aperçoive et risque de la répudier en secret; pour qu'il ait un songe et accepte Marie que d'angoisse et d'abandon dans son coeur. Marie risquait la lapidation pour avoir eu un enfant avant le mariage, et mariage qui se voulait blanc (La honte le jour du mariage), changement de statut pour Joseph. Mais avant tout, plein de Dieu et ayant su qu' Élisabeth aurait un fils bientôt, elle va se décider à aller la servir, mais c'est un autre mystère. Maintenant, elle va préparé à Nazareth, l'arrivée de son fils et comme nous, après une communion, elle vit mais c'est son fils qui vit en elle. Elle se laisse modifier par cette présence. Pensons aux familles pauvres qui quand tout va mal prient et attendent tout de Dieu par les  hommes et leur espérance de vie meilleure pour l'enfant qu'elle attend.....soyons l' AMOUR de Jésus pour elles ....Prions; Comme Marie, renouvelons notre foi... Prions durant ce mystère pour avoir un esprit de prière, d'une piété, qui est prête à modifier, par la suite, notre vie quotidienne... pour Dieu et les plus pauvres. Soyons ouvert à l'Esprit Saint qui nous propose sa Vie et modifions notre vie après la prière, de régénérer notre esprit, et faire évoluer et fructifier notre foi et poser des actes vers les très pauvres qui témoignent de l'amour de Dieu pour tous.

   Paul Mandonnaud et dominique Pillet. 

http%3A%2F%2Freflexions.mandonnaud.net%2Frosaire-joyeux-annonciation.php