Changer de jour :

DIMANCHE 10 NOVEMBRE 2019 32° dimanche du temps ordinaire

St LUC 20,27-38
(Second livre des martyres d'Israël 7,1...14 Ps 16 2 Thessalonitiens 2,16à3,5)

27 Des sadducéens - ceux qui prétendent qu'il n'y a pas de résurrection - vinrent trouver Jésus,
28 et ils l'interrogèrent : « Maître, Moïse nous a donné cette loi : Si un homme a un frère marié mais qui meurt sans enfant, qu'il épouse la veuve pour donner une descendance à son frère.
29 Or, il y avait sept frères : le premier se maria et mourut sans enfant ;
30 le deuxième,
31 puis le troisième épousèrent la veuve, et ainsi tous les sept : ils moururent sans laisser d'enfants.
32 Finalement la femme mourut aussi.
33 Eh bien, à la résurrection, cette femme, de qui sera-t-elle l'épouse, puisque les sept l'ont eue pour femme ? »
34 Jésus répond : « Les enfants de ce monde se marient.
35 Mais ceux qui ont été jugés dignes d'avoir part au monde à venir et à la résurrection d'entre les morts ne se marient pas,
36 car ils ne peuvent plus mourir : ils sont semblables aux anges, ils sont fils de Dieu, en étant héritiers de la résurrection.
37 Quant à dire que les morts doivent ressusciter, Moïse lui-même le fait comprendre dans le récit du buisson ardent, quand il appelle le Seigneur : le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, le Dieu de Jacob. 38 Il n'est pas le Dieu des morts, mais des vivants ; tous vivent en effet pour lui. »___Luc.

Tout les textes de se jour, Jésus parle de la résurrection, et il nous demande un effort de confiance car pour Jésus il décrit la résurection en des termes loin des désirs terrestres, contraire a certain texte du coran qui parle de lieu de délice avec des femmes etc. ..Ici nous serons comme les anges, plus besoin de sexe pour être en communion avec ceux que l'on aime, vies de louanges, de bonheur de voir Dieu...Vies tout autres mais en lien avec ce que on aura construit ici bas.Paul de Limoges

10/11 Saint Léon le Grand, pape et docteur

Matthieu 16, 13-19
(Ecclésiaste 39, 6-11 Psaumes de Salomon 36, 3-4. 5-6. 30-31 )

13 Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? »14 Ils répondirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. »15 Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? »16 Alors Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! »17 Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux.18 Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.19 Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »_Matthieu.

Avent la venue de Jésus le pouvoir religieux était héréditaire, de clan.Depuis Jésus dans l’église le pouvoir de la part de Dieu est le fruit de la foi qui est un don reçu de Dieu et confirmer par les apôtres et évéques ._Mandonnaud Paul de Limoges